Une créatrice d’entreprise d’Helsinki offre à des propriétaires les moyens de partager leurs logements

Roost, une entreprise florissante basée à Helsinki, propose des services de conciergerie en toute simplicité aux propriétaires immobiliers. L’aventure a démarré presque par accident il y a cinq ans, lorsque sa fondatrice, Mari Tikkanen, a réalisé qu’elle avait besoin de changer de vie. 

Femme d’affaires dynamique et motivée, Mari a créé son agence de publicité à 23 ans, et n’avait pas cessé de travailler depuis. Quelques années plus tard, elle devenait présidente de la société de transports publics du Danemark. La pression du quotidien était devenue alors encore plus forte. Au bout d’un moment, Mari a réalisé qu’elle avait besoin d’une pause.

En s’engageant à ce que ses voyageurs soient « locaux pour un jour mais amis pour la vie », Roost, de Mari, a été un succès immense auprès de la communauté Airbnb.

« J’ai pris une année sabbatique. À l’époque, je ne me voyais pas entreprendre le moindre projet à long terme pendant cette durée », confie Mari. Il s’est trouvé qu’à ce moment-là, Mari venait de divorcer. Lorsque ses enfants étaient chez leur père, elle s’est rendu compte qu’elle avait beaucoup de place libre chez elle. « J’étais seule dans une grande maison, alors je me suis dit : « pourquoi pas Airbnb ? » », explique Mari. Elle était principalement motivée par sa curiosité : elle voulait « voir comment ça marche », nous a-t-elle confié. Elle était également motivée à l’idée de devenir une sorte d’ambassadrice pour son pays, un instinct très présent dans la culture finlandaise.

Des premiers pas riches en enseignement

Airbnb était une aventure nouvelle pour Mari, qui ne savait pas encore comment ça fonctionnait. Elle a pris quelques photos de son logement et les a téléchargées sur la plate-forme. Et avant même qu’elle réalise que son annonce était publiée, une demande de réservation lui parvenait du Japon. « Mon dieu, déjà ! », pensa d’abord Mari. Et puis elle a décidé de saisir l’occasion et de faire le grand saut : « Allons-y ! ».

Je pouvais à la fois rencontrer des gens du monde entier et passer plus de temps avec mes amis et mes proches. Bien sûr, le complément de revenu était également un point positif pendant mon année sabbatique. 

– Mari, présidente de Roost 

Cet été-là, Mari a accueilli 10 voyageurs. Elle louait sa maison tout entière, et se rendait donc chez des amis ou de la famille, qu’elle n’avait pas souvent l’occasion de voir avec son ancien rythme de vie. Elle s’est rendu compte peu à peu qu’elle se plaisait de plus en plus dans son activité d’hôte. « Je pouvais à la fois rencontrer des gens du monde entier et passer plus de temps avec mes amis et mes proches, nous a-t-elle confié. Bien sûr, le complément de revenu était également un point positif pendant mon année sabbatique. »   

Avant la fin de la saison, un ami l’a invitée à déjeuner et lui a demandé un coup de main pour publier un appartement dont il était propriétaire sur Airbnb. Il n’avait pas le temps de s’en occuper et se demandait s’il était possible de gagner davantage en le proposant sur Airbnb, plutôt qu’en location à long terme. Mari, qui a le sens des affaires depuis toujours, s’est présentée avec une ébauche de contrat, qu’elle utilise encore aujourd’hui avec les propriétaires. Elle a également esquissé une première version de ce qui allait devenir le site de Roost. 

Après avoir accepté de publier le logement de son ami, Mari était loin de se douter qu’elle recevrait une telle publicité. Cet ami, journaliste dans le plus grand journal d’Helsinki, a proposé à un éditeur de parler de Mari dans un article sur Airbnb. Le portrait de Mari, sous le titre « Hôte d’une nouvelle génération », mettait en avant qu’en plus de proposer son logement personnel, elle aidait d’autres personnes à devenir hôtes. L’article la présentait comme la première hôte professionnelle de Finlande. Et comme le dit Mari, le reste appartient à l’histoire.

Airbnb selon la culture nordique

Quatre ans plus tard, Roost gère plus de 90 appartements à Helsinki, ainsi que des propriétés dans deux autres villes de Finlande et à Tallinn, en Estonie. « Nos services sont principalement tournés vers les personnes qui n’ont pas le temps ou la possibilité d’accueillir des voyageurs dans leurs appartements », explique Mari. Cela comprend les gens qui sont très occupés ou encore ceux qui vivent à l’étranger mais ont un logement en Finlande. 

Roost propose un service simple et attractif : « Si vous avez un logement, nous pouvons en faire une activité rentable pour vous sans frais récurrents ». Lorsqu’un hôte veut se lancer pour la première fois, Mari le rencontre en personne afin d’évaluer la rentabilité potentielle de l’appartement et répéter son message : tout ce que le propriétaire a à faire, c’est partir en déplacement ou en vacances. Tout le reste est entre les mains de l’équipe de Roost. Cela comprend même la prise en charge de la décoration et des équipements, pour que les appartements partagent tous un style nordique commun. L’équipe fournit également un service de ménage professionnel, une conciergerie et une assistance aux voyageurs.

La touche unique : une équipe entièrement composée de femmes 

Roost est dirigée par une équipe de quatre femmes très soudées. Pour Mari, ce point aide l’entreprise à se démarquer des autres sociétés de gestion de logements. 

« Nous essayons de tout faire de manière chaleureuse et dans la tradition nordique, explique Mari. Nous voulons également aborder des points très importants auprès de nos voyageurs, comme le recyclage des déchets, le fonctionnement des parkings, ou encore le fait que les transports publics leur permettent de voyager gratuitement avec leurs enfants. Je pense que c’est important. »

Roost promet que ses voyageurs seront « locaux pour un jour mais amis pour la vie ». « Nous vous guiderons à travers l’âme de la ville en vous révélant les endroits les plus reculés, souvent ignorés des guides touristiques », indique son site web. Leurs recommandations vont des pubs et bars de quartier aux saunas originaux, en passant par des ferrys jusqu’à des îles isolées, des galeries cachées et autres trésors architecturaux.  

Mari est du genre à se remonter les manches et à se jeter à l’eau. Elle espère que le succès de son entreprise, basé sur cette attitude, ne profite pas seulement à Roost mais soit également une leçon pour ses enfants.

« Je pense être un bon exemple pour eux, dit-elle. On peut choisir ce que l’on veut faire. On peut très bien tenir un rôle d’exécutif sans avoir une formation d’expert, et il est toujours possible de se reconvertir, pour changer de carrière en douceur. Ce genre de choses », déclare Mari. Il y a pourtant une chose qu’elle n’a toujours pas obtenue avec Roost : un rythme de vie plus calme. « C’est vrai que je travaille un peu trop », admet-elle. 

Vous souhaitez en savoir plus ? Cliquez ici pour plus d’informations sur l’hébergement professionnel avec Airbnb.