La notoriété d’un élégant boutique-hôtel de créateur redynamise un quartier de Bangkok

Aperçu

  • Boutique-hôtel de 10 chambres
  • Première annonce publiée sur Airbnb : 2015
  • Avantage clé : son style éclectique attire les voyageurs au profil créatif
  • Autre avantage : son succès sur Airbnb ouvre la voie à de nouveaux projets

 

Sur la photo, Khun Joy dans l'une des chambres de l'hôtel Mustang Nero

Il n’est pas fréquent qu’un petit hôtel de quartier devienne une destination touristique à part entière, un endroit que les voyageurs aiment visiter même s’ils ne peuvent pas y séjourner. C’est pourtant ce qui est arrivé au Mustang Nero, un hôtel unique en son genre de 10 chambres aménagé sur le thème du safari et situé dans le quartier animé de Sukhumvit, à Bangkok.   

Le Mustang Nero est le fruit de l’imagination de Khun Joy, une scénographe dans le milieu de la mode à Bangkok qui a le goût de l’excentrique. Au fil des ans, Joy a mis en scène d’innombrables shootings photo saisissants, dont beaucoup utilisent la taxidermie exotique et des matériaux bruts minimalistes. On retrouve son style peu conventionnel dans l’hôtel qu’elle a ouvert en 2015, après avoir reconverti un étage inoccupé de son immeuble de bureaux.

Chacune des chambres du Mustang Nero regorge de plantes tropicales, est habillée de boiseries anciennes et décorée avec la taxidermie accumulée dans le cadre de son travail dans la mode. Les portes de chacune des 10 chambres évoquent l’esprit qui anime l’intérieur : dragon, zèbre, flamant rose, loup.  « La décoration est quelque chose qui me vient assez facilement », explique Joy.

 

Un aimant pour les voyageurs au profil créatif

L’amour de Joy pour la mise en scène imprègne chaque recoin de l’hôtel. Ses délicieux petits-déjeuners, méticuleusement préparés avec des confitures maison, des légumes biologiques de la ferme d’un ami et d’autres ingrédients artisanaux, ressemblent à des pièces de décor uniques et changent tous les jours. Joy a su capturer ces créations dans de superbes photos qui agrémentent son annonce Airbnb. 

Bien que Joy ne cible aucun groupe démographique particulier, beaucoup de ses voyageurs sont des étrangers qui, comme elle, travaillent dans le domaine de la création : graphistes, hôteliers, artistes, réalisateurs de films. 

« Si vous restez ici sept nuits, on ne vous servira pas le même petit-déjeuner deux fois »

Khun Joy, Mustang Nero Hotel

Un décor très instagrammable

Son hôtel ne désemplit pas. Le Mustang Nero, dont les annonces sont publiées exclusivement sur Airbnb, affiche presque toujours complet.  Parfois, Joy doit refuser du monde, mais les visiteurs aiment tout de même venir admirer l’endroit et prendre quelques photos instagrammables.  

Grâce aux commentaires le qualifiant de « lieu idéal pour des séances photo », de « vrai musée » et de « point culminant d’un voyage à Bangkok », le Mustang Nero a suscité le buzz parmi les voyageurs attirés par son esthétique singulière. C’est donc des vans entiers de touristes armés d’appareils photo qui déferlent pour venir immortaliser le temps de quelques minutes le travail de Joy. Elle fait de son mieux pour les accueillir, mais les chambres leur sont inaccessibles. « Je leur dis de rester dans le hall d’entrée », précise Joy.

Amener l’esthétique du Mustang Nero plus loin

Le Mustang Nero a eu un impact bien au-delà de ses murs. En seulement quatre ans d’ouverture, il a contribué à redynamiser le quartier de Sukhumvit, qui compte aujourd’hui six autres auberges de jeunesse et hôtels. Pour Joy, « ce quartier n’est plus aussi isolé qu’auparavant ».

Joy emploie maintenant trois femmes de chambre habitant les environs, deux réceptionnistes et deux personnes à temps partiel. Elle prévoit ensuite de mettre son sens de l’hospitalité et du design au service d’un deuxième hôtel, le Mustang Blue, qui se situera dans un autre quartier de la ville. Il sera également disponible exclusivement sur Airbnb. Elle y organisera des ateliers pour les voyageurs créatifs qu’elle attire. « Je sais fabriquer du savon, déclare-t-elle, alors je voudrais animer un atelier sur le savon fait maison. »

Joy espère que les nouvelles chambres lui permettront d’accueillir certains des visiteurs qu’elle doit refuser actuellement. Après tout, elle comprend mieux que quiconque l’envie de vivre entouré de choses uniques, ne serait-ce que pour quelques nuits.

 


 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’accueil professionnel de voyageurs avec Airbnb.

 

 

Recevez des informations sur l'hébergement professionnel avec Airbnb, directement dans votre boîte de réception

S'abonner